Catégories
Hommage à Krzysztof Kieślowski

Le Hasard (1981) de Krzysztof Kieślowski

Witek est un étudiant en médecine de 24 ans. À la mort de son père, il interrompt ses études pour réfléchir à sa vocation et faire son deuil. Il se rend à la gare, ignorant que son destin dépend peut-être du train après lequel il court… Poésie politique Le Hasard s’apparente avant tout à un […]

Catégories
Hommage à Krzysztof Kieślowski

Dekalog 4 (1990) de Krzysztof Kieślowski

Une jeune femme et son père doivent redécouvrir les sentiments qui les relient vraiment. Scène de la vie familiale « Ma chère petite, je ne sais pas à quoi tu ressembles maintenant. Tu dois être grande, et Michel mort sans doute. Là, tu es petite, je ne t’ai vue qu’une fois. On ne me laisse […]

Catégories
Hommage à Krzysztof Kieślowski Reprises cinéma / sorties vidéo

La Double Vie de Véronique (1991) de Krzysztof Kieślowski

Deux femmes, une histoire mêlée. Alors que Weronika vit à Cracovie, Véronique, elle, vit à Clermont-Ferrand. Sans qu’elles ne se connaissent, la mort de Weronika semble changer sensiblement la vie de Véronique. Osmose morose Golgotha. Sainte Véronique tend son voile au Christ suant. Lorsqu’il lui rend, son visage reste imprimé sur le tissu. La chair poursuit son […]

Catégories
Hommage à Krzysztof Kieślowski

La Cicatrice (1976) de Krzysztof Kieślowski

Un fonctionnaire est convaincu que, grâce à son énergie, il va construire un complexe chimique dans lequel les gens vivront heureux et sans conflit. Rien ne se passe comme il l’avait prévu. Élégie de glace et d’acier Dans la Pologne des années 1970, Bednarz, cadre au service du parti, est chargé de mener à bien […]

Catégories
Hommage à Krzysztof Kieślowski

Dekalog 1 (1989) de Krzysztof Kieślowski

Un professeur d’université rationaliste et athée se retrouve confronté à l’imprévisibilité et au hasard.  Kieślowski face à la mort « Pourquoi ils meurent, les gens ?– On meurt du cœur, du cancer, des accidents de la route, de vieillesse…– Non… La mort, qu’est-ce que c’est ?– Le cœur cesse de pomper le sang. Le sang […]

Catégories
Hommage à Chantal Akerman

Golden Eighties (1986) de Chantal Akerman

Alors que la crise économique des années 80 gronde et que les ventes s’amoindrissent, les commerçants et leurs employés d’une galerie marchande se laissent aller à leurs désirs : amours et rencontres se mêlent, se font et se défont sous l’égide d’un badinage inconstant et de plaisirs à se sentir aimé… Chanter les lois du […]

Catégories
Hommage à Chantal Akerman

La Captive (2000) de Chantal Akerman

Simon est fou amoureux d’Ariane, avec qui il partage un somptueux appartement parisien. Extrêmement jaloux, il la questionne sans cesse et la fait suivre dans ses moindres déplacements. Pour autant, Simon n’est pas tranquille et suspecte sa compagne d’être attirée par les femmes… Le complot féminin En bien des points, La Captive rappelle L’enfer de […]

Catégories
Hommage à Chantal Akerman

Je, tu, il, elle (1974) de Chantal Akerman

Julie, une adolescente, reste cloîtrée dans sa chambre durant un mois. Elle apprend à connaître son corps et elle questionne ses espoirs et ses rêves, coupée de toutes relations sociales. Elle décide finalement de quitter sa chambre pour rejoindre son amante. Prise en stop par un camionneur, elle noue avec lui une courte relation. Errances […]

Catégories
Hommage à Nelly Kaplan

Plaisir d’amour (1990) de Nelly Kaplan

Un homme, contraint de s’exiler, arrive dans l’île tropicale d’Anatha. Trois ravissantes femmes semblent être là pour l’attendre ; il les séduit, bien entendu, l’une après l’autre. « Ce n’est pas parce que nous avons couché ensemble une fois que je vous appartiens. » « Quoi qu’il en soit, je ne puis refuser mon cœur […]

Catégories
Hommage à Nelly Kaplan

Charles et Lucie (1979) de Nelly Kaplan

Un couple de Parisiens à la dérive redécouvre l’amour grâce à une escroquerie dont ils sont victimes. « Plus c’est gros, plus ça impressionne » Peut-on vivre d’amour et d’eau fraîche ? A vingt ans, le cœur rempli d’audace et d’avenir, sûrement. La question devrait plutôt être « pendant combien de temps peut-on vivre d’amour et d’eau […]